Informations générales
Horaires :

Du dimanche au jeudi : 9h-17h
Vendredi et veille de fête : 9h-14h

Yad Vashem est fermé le samedi et les jours fériés.

Se rendre à Yad Vashem :
Pour plus d'informations, cliquez ici...

Leçon n°1 

La famille de Lili Jacob. Un album photo historique
Lili Jacob et la communauté de Bilke à Auschwitz-Birkenau

Plan de la leçon

Cette unité éducative s'articule autour des photographies de Lili Jacob et de sa famille, l’unité commence avec la question de ce que représente un album photo.

  • Quel genre de photographies pouvons-nous trouver, en général, dans un album photo de famille ? Quels genres d'évènements photographie-t-on ?

Notes pour l'enseignant :
Des évènements qui touchent notre famille : anniversaires, voyages, pique-niques, réunions de famille, naissances... En somme, tous les moments dont nous voulons conserver un souvenir.

  • Aimez-vous feuilleter vos albums photo ? Pourquoi ? Que pourrait apprendre un étranger en regardant ces photos ?

Note pour l'enseignant :
Un étranger pourrait deviner qui sont les personnes que nous aimons ; un album photo reflète nos familles, notre société, notre religion... Tout ce qui touche à notre propre identité.

  • Les photographies revêtent également un contexte historique. L'album qui va être exploré est celui de Lili Jacob. À quoi peut-on s’attendre à trouver en feuilletant cet album ?

Afin de répondre au mieux à cette question, vous trouverez ci-après quelques informations.

Lili est née en 1926 dans un petit village tchèque, à Bilke.

  • Qu'est-ce qui caractérise les photos de famille prises au début du 20e siècle par rapport à celles que nous prenons aujourd'hui ?

Notes pour l'enseignant : 
Dans la première moitié du 20e siècle, les gens prenaient beaucoup moins de photos qu'aujourd'hui. Très souvent, lorsque les gens voulaient se prendre en photo, ils s'habillaient tout spécialement pour l’occasion et se rendaient chez un photographe professionnel qui les faisait poser devant l’objectif. La plupart des clichés  étaient en noir et blanc.

Lili est une jeune femme juive. Les photographies de son album photo ont été prises en 1944.

  • Cette information change-t-elle votre perception de l'album ? 
  • Qu'est-il arrivé à la majorité des Juifs d'Europe au début des années 40 ?

Afin de répondre à cette question, nous devons définir ce qu'est la Shoah et approfondir les faits historiques relatifs à cette période.

La Shoah

La Shoah représente le meurtre de près de six millions de Juifs par les nazis et leurs différents collaborateurs. Entre l'invasion allemande de l'Union soviétique à l'été 1941 et la fin de la guerre en Europe au mois de mai 1945, l'Allemagne nazie et ses complices se sont employés à assassiner tous les Juifs. Les Allemands étaient animés par une idéologie raciste et antisémite considérant les Juifs comme des sous-hommes qui mettaient en péril l'humanité et qui de ce fait, devaient être éliminés. Les discriminations nazies à l'encontre des Juifs débutent avec l'arrivée d'Hitler au pouvoir en janvier 1933 ; de nombreux historiens pensent donc que cette année marque le début de la Shoah. Les Juifs n'étaient pas les seules victimes qui ont souffert du régime d'Hitler. Cependant, ils représentaient le seul groupe que les nazis ont cherché à détruire totalement. Les Allemands ont utilisé différents moyens pour assassiner les Juifs avant de finalement construire et installer des camps de concentration et des centres de mise à mort. Le plus grand d'entre eux et tristement célèbre, est celui d’Auschwitz-Birkenau,  établi dans les territoires polonais occupés. Des Juifs en provenance de toute l'Europe (Pologne, Tchécoslovaquie, Hongrie, France, Italie, Pays-Bas, Belgique, Grèce, Norvège...) y étaient envoyés pour y être assassinés.

En 1944, lors du dernier jour de Pessah, les Juifs du petit village de Bilke dans les Carpates, alors sous domination hongroise, reçoivent l'ordre de se regrouper dans la cour de la synagogue. Lili Jacob et sa famille sont envoyées avec les autres dans le ghetto déjà surpeuplé de Berehovo, où environ 10 000 Juifs de Berehovo et des alentours sont rassemblés. Quelques jours plus tard, le 26 mai 1944 au matin, quatre convois d'hommes, de femmes et d'enfants quittent le ghetto et arrivent à Auschwitz-Birkenau. Lili et sa famille se trouvent à bord d'un de ces convois.

Dans l'album, nous pouvons trouver des photos de Lili, de ses jeunes frères et de ses grands-parents sur la rampe d'arrivée d'Auschwitz Birkenau. Ces photographies n’ont pas été prises lors de vacances en famille ou durant un jour férié. Elles ont été prises par deux photographes SS dans le camp d'Auschwitz Birkenau.

  • Pourquoi ces photographies ont-elles été prises ? Comment sont-elles aujourd’hui arrivées entre nos mains ?

Poursuivons l'histoire de Lili.

  • Qu’est-il advenu de Lili et de sa famille au moment de leur arrivée au camp, une fois  les portes du wagon déverrouillées ?
  • Quelles informations pouvons-nous obtenir à travers ces photographies ? Peut-on considérer ces informations comme des sources historiques ?

Note pour l'enseignant : 
Nous pouvons tirer quelques conclusions de ces photographies, néanmoins des preuves supplémentaires sont nécessaires afin de pouvoir demeurer dans ce domaine de manière vraiment scientifique et historique.

  • Quelles sortes de photos relatives à la Shoah avez-vous le plus vues ? Qui les a prises ? Peut-on considérer une photographie comme une source de connaissances objectives?

Note pour l'enseignant :
La plupart des photographies sont en noir et blanc et ont été prises par les nazis.

Les photographies représentent l'une de nos sources historiques. Tout comme les autres sources, elles sont subjectives, partielles et peuvent avoir été manipulées (avec l'utilisation de la lumière et des ombres, du plan de l’objectif, du recadrage, de la position des sujets, etc.). Par conséquent, les photographies doivent être associées à d'autres sources afin d'obtenir un tableau plus complet et plus fidèle.

Dans cette leçon, nous nous pencherons sur des photographies de l'Album d'Auschwitz afin de suivre les traces de Lili Jacob, de sa famille et des autres Juifs qui sont arrivés à Auschwitz. De courts témoignages de survivants, mais aussi  celui du commandant d'Auschwitz, Rudolf Hoess, viendront compléter cette étude.