23 mai 1941

Satanov, Ukraine

"Cher papa et maman… Je vous embrasse et vous serre très fort dans mes bras. Vôtre Edik"

Lettre d'Edik à son père et sa mère

Edik venait juste de commencer à apprendre à écrire quand il rédigea ces mots à l’attention de ses parents, Klara et Lazer. Ce sera pour eux le dernier signe de vie de leurs fils de sept ans.

Edward-Edik Tonkonogi est né à Satanov, en Ukraine. Ses parents, Klara Mittelman (qui a gardé son nom de jeune fille) et Lazer Tonkonogi, sont artistes dans un théâtre russe itinérant. Leur domicile permanent se trouve à Odessa. Au printemps 1941, ils laissent le jeune Edik avec les parents de Klara, Rivka et Gregory Mittelman, et partent en tournée avec leur théâtre.

Quand les Allemands envahissent l'Union soviétique, Edik vit avec les parents de Klara à Satanov. Lazer a été enrôlé et officie comme artiste au sein de l'Armée rouge. Klara, bloquée en Russie avec le théâtre, ne peut rentrer à Satanov auprès des siens et sera évacuée à Tachkent. Les efforts incessants de Klara et Lazer pour découvrir ce qu’il est advenu de leur fils Edik et leurs proches sont infructueux. Ce n'est qu’à la libération de Satanov qu'ils reçoivent une lettre datée d’avril 1944, porteuse de la dévastatrice nouvelle de l’anéantissement de tous les Juifs de la ville, sauf six. Toute leur famille a été assassinée : leur fils Edik, les parents de Klara - Rivka et Gregory, la grand-mère de Klara - Malka, et d'autres membres de la famille. Yefim Mittelman, le frère de Klara, qui a combattu dans les rangs de l'Armée rouge, a survécu.

En 1947, Lazer et Klara auront une fille qu’ils nomment Rivka. Ils décèderont à soixante ans passés, à Odessa. Leur fille, Rivka Gorenstein, immigre en Israël en 1990. En 2013, elle fera fait don des lettres et des photographies de famille à Yad Vashem dans le cadre du programme « Rassembler les Fragments ».

Lettres envoyées par le jeune Edik et sa grand-mère Rivka aux parents d'Edik, Klara Mittelman et Lazer Tonkonogi, depuis Satanov
Lettre écrite par le jeune Edik, 7 ans, à ses parents – Satanov, 1941.

Chère maman et papa,
Aujourd'hui, il a plu toute la journée.
Je joue avec Vitya et Grisha.
Je vous embrasse et vous serre très fort dans mes bras,

Vôtre Edik
Lettre écrite par le jeune Edik, 7 ans, à ses parents – Satanov, 1941.

Cher papa et maman,
Grand-mère et moi allons faire un tour chez tante Maria.
Je vous embrasse aussi et vous serre très fort dans mes bras,
Vôtre Edik


Lettre écrite par Rivka Mittelman à sa fille Klara Mittleman – Satanov, le 23 mai 1941.

Chers enfants,
Nous avons reçu vos deux cartes postales d’Odessa. Papy et moi avons rejoint Satanov en toute sécurité le 18 mai. Malka et Leibush sont restés, mais Edik et moi avons réussi à nous échapper, maintenant nous allons tous bien et tout va bien. Edik est en bonne santé. Il a pris un peu de poids et ses joues sont roses. Il est bien plus heureux ici qu’il ne l’était à Odessa. Grishka est avec ses amis. Ici, tout est très bon marché, je prépare de délicieux petits pains. Edik mange des korjikis [biscuits] et je suis très heureuse de l'avoir pris avec moi. Il y a une telle différence d’atmosphère entre ici et Odessa. Nous n’y reviendrons pas. Le visage de l’enfant a pris des couleurs, il est légèrement bronzé. Je vous envoie 150 roubles dans la lettre, pour que vous ayez de quoi vivre.

Dans deux ou trois jours, je vous enverrai le costume et l'adresse de Sarah. Au fait, que se passe-t-il avec le permis ? Quoi de neuf avec ça ? Ecrivez-moi. C'est tout, adieu.
Je vous écris une lettre et Edik vous écrit aussi. Il rédige des listes d'amis. Nous attendons vos lettres, répondez-nous, ne remettez pas cela à plus tard… Nous attendons vos lettres.

Des bisous,
Mère, Edik, père et grand-mère Malka
23 mai


Lettre envoyée à Lazer Tonkonogi le 22 avril 1944, pour l’informer de l’assassinat des membres de sa famille.

Tachkent, 6 rue Maxim Gorky […]
Pour M. Tonkonogi c/o Czelirovksi

Cher M. Tonkonogi,
Nous avons reçu vos lettres et nous avons les réponses à vos questions. Il ne reste que six personnes sur les habitants de Satanov. Le reste de la population juive, y compris les membres de votre famille, a été assassinée par les barbares fascistes. Boris Kuperstein, Walodia Liptzan, Leida Ichilov et Motya Eizkov ont survécu. Vous ne connaissez pas les autres survivants.
Vos voisins
22 avril 1944

  Consulter les lettres