1941

Ghetto de Konskie, Pologne

"Ma chère maman, je t'écris. J'aimerais te voir…"

Une lettre à mère
Dernière lettre de Hersch Paluch, 13 ans

Ces mots sont extraits de la dernière lettre écrite par Hersch Paluch, 13 ans, depuis le ghetto de Konskie, à sa mère Helena, alors en Argentine.

Yaakov-Mordke Paluch, son épouse Helena née Wajnrajter et leurs quatre enfants - Israel Leib (né en 1919), Itzik Mendel (né en 1921), Sonya, et Hersch (né en 1929) - vivent à Konskie, dans le district de Kielce, Pologne, jusqu’à ce que le couple divorce, en 1935. Helena et sa fille Sonya immigrent en Argentine, pendant que Yaakov-Mordke déménage en France et s'installe à Marseille. Leurs trois fils, eux, sont confiés à leurs grands-parents maternels, Samuel et Rachel Wajnrajter, qui vivent à Konskie. Helena restera en contact avec ses enfants et correspondra avec eux au fil des ans.

Quand la guerre éclate, Israel Leib et Itzik Mendel s’enfuient en Union soviétique où Itzik s’enrôle dans l'Armée rouge. Hersch – le plus jeune de la famille - et ses grands-parents sont incarcérés dans le ghetto de Konskie. Cherchant désespérément à faire sortir Hersch de Pologne, Helena réussit à lui obtenir un permis d'entrée en Argentine en janvier 1941, émis par le bureau de l'immigration du ministère de l'Agriculture. Mais tragiquement, ses efforts vont échouer : le consulat argentin à Berlin refusant de signer le permis. Après le décès de ses grands-parents, décédés dans le ghetto des suites d'une pneumonie, Hersch se retrouve entièrement seul. Il écrit alors à sa mère. Ce sera sa dernière lettre.

En novembre 1942, avec la liquidation du ghetto de Konskie, tous les Juifs qui y vivent sont déportés à Treblinka. Hersch est sur les listes. Il ne reviendra pas.

Israel Leib et Itzik Mendel ont survécu.

En 1971, Helena Paluch a rempli des Feuilles de témoignages à Yad Vashem à la mémoire de son fils Hersch et de ses parents, Samuel et Rachel. La dernière lettre de Hersch sera confiée à Yad Vashem par la fille de Sonya Paluch Pepperling, Liora Sadeh.

Dernière lettre écrite par Hersch Paluch, 13 ans, à sa mère Helena en Argentine, depuis le ghetto de Konskie en 1941

Ma chère maman, je t’écris.
Je veux te voir.
Herschi Paluch.
Ton mon amour à maman et à Sonyush.

Adresse : Poetowa 14

  Consulter la lettre