13 avril 1944

Hencida, Hongrie

"Cher papa - nous allons bien - au revoir"

La dernière carte postale de Suzan et Lili

Ces mots sont extraits de la dernière carte postale envoyée par Suzan-Zsuzsa et Lili à leur père, Hugo Klein, enrôlé dans un bataillon de travail à Margitta-Marghita, près de la frontière autrichienne. Les deux sœurs seront déportées avec leur mère à Auschwitz-Birkenau, où elles seront assassinées. Hugo a survécu.

Avant la guerre, Hugo Klein et son épouse, Matild née Szabo, vivent à Hencida, en Hongrie. En 1930, cette ville du comitat de Bihar abrite 81 Juifs. Matild et Hugo ont deux filles, Suzan-Zsuzsa-Shoshana (née en 1935) et Lili-Lilka (née en 1937).
En 1938-1939, les Hongrois promulguent une législation antijuive qui limite la capacité des Juifs de Hencida à gagner leur vie. Puis, avec le début du recrutement des hommes pour le travail forcé en 1941, Hugo sera enrôlé dans un bataillon de travail en 1943. Matild se retrouve seule à Hencida avec les enfants.

En mai 1944, les Juifs du comitat de Bihar sont transférés dans un petit ghetto de la banlieue de Nagyvárad, où ils vivent installés sur des terres agricoles dans des conditions de vie déplorables. Le 24 mai, après des semaines de famine et de souffrances, ils sont déportés en direction d’Auschwitz-Birkenau où ils arrivent le 29 mai. Matild et ses filles font partie des déportés. Toutes trois seront assassinées.

Hugo a survécu aux bataillons de travail. En 1946, il épouse Ilona Mezei, une cousine de Matild, rescapée d’Auschwitz. En 1947, naît leur fils George. Ils immigreront en Israël en 1957.

En 1985, Ilona Kertesz a rempli des Feuilles de témoignage à Yad Vashem en mémoire de sa sœur Matild, de ses nièces Suzan-Zsuzsa et Lili, ainsi que d'autres membres de sa famille. Dans le cadre du projet "Rassembler les Fragments", Ilona-Ilana Klein et son fils George ont fait don des cartes postales écrites par les demi-sœurs de George à leur père, ainsi que des mèches de leurs cheveux d’enfants, préservées en souvenir.

La dernière carte envoyée par Suzan-Zsuzsa et Lili à leur père, Hugo Klein, enrôlé dans un bataillon de travail à Margitta-Marghita, près de la frontière autrichienne, le 13 avril 1944

Cher papa
Nous allons bien
Au revoir
Zsuzsa et Lili


Hugo Klein
[Marghita] Margitta

  Consulter la carte postale