Informations générales
Horaires :

Du dimanche au mercredi : 8:30h-18h
Jeudi : 8:30h-20h*
Vendredi et veille de fête : 8:30h-14h

Yad Vashem est fermé le samedi et les jours fériés.

*Le musée d'histoire de la Shoah, le musée d'art de la Shoah, le pavillon des expositions et la synagogue sont ouverts jusqu'à 20h. Tous les autres sites ferment à 17h.

Se rendre à Yad Vashem :
Pour plus d'informations, cliquez ici...

Massacre des Juifs de Hongrie

Les éléments fascistes jouissent d'un large soutien populaire en Hongrie et le gouvernement dictatorial de Miklos Horthy conclut une alliance avec l'Allemagne nazie. Des lois antisémites sont adoptées et plus de 100 000 hommes juifs sont envoyés aux travaux forcés. Près de 40 000 d'entre eux y trouveront la mort.
continuer...

Lorsque la Hongrie entre en guerre contre les Alliés, près de 20 000 Juifs de Kamenetz-Podolsk possédant la nationalité polonaise ou soviétique sont livrés aux Allemands et assassinés. La phase d'extermination ne commencera toutefois en Hongrie qu'un peu plus tard, après l'invasion nazie en mars 1944. Jusqu'alors, Horthy refuse de céder aux pressions exercées par Hitler pour qu'il lui livre les Juifs. La Hongrie abrite alors plus de 800 000 Juifs, du fait de l’annexion de certaines régions de Slovaquie, de Roumanie et de Yougoslavie. En mai 1944, les déportations vers Auschwitz débutent. En l'espace de huit semaines seulement, près de 424 000 Juifs sont déportés à Auschwitz-Birkenau. Après octobre 1944, lorsque le parti des Croix fléchées accède au pouvoir, des milliers de Juifs de Budapest sont assassinés sur les rives du Danube et des dizaines de milliers d'autres sont contraints de parcourir à pied des centaines de kilomètres en direction de la frontière autrichienne. Au total, près de 565 000 Juifs hongrois seront assassinés.