Informations générales
Horaires :

Du dimanche au jeudi : 9h-17h
Vendredi et veille de fête : 9h-14h

Yad Vashem est fermé le samedi et les jours fériés.

Se rendre à Yad Vashem :
Pour plus d'informations, cliquez ici...

L’Esprit humain à l'ombre de la mort

Durant la guerre, les Juifs d'Europe se trouvent confrontés à la nécessité de se battre constamment pour leur survie. Malgré ce terrible contexte, certains vont aller bien au-delà des impératifs de la condition humaine, n’hésitant pas à risquer leur vie, volontairement et en connaissance de cause, pour défendre ce qui leur tient à cœur : l'éducation de leurs enfants, le maintien des valeurs et des traditions religieuses et la préservation d’activités culturelles ancestrales. Ceux qui y parviendront ne survivront malheureusement pas tous à l'enfer de la Shoah mais leurs actes suffisent à témoigner de la grandeur de l'esprit humain.
continuer...

L'un des phénomènes qui reflète bien l'intensité et l'importance de la survie spirituelle réside dans les efforts déployés par les Juifs pour documenter leurs vies dans les ghettos et les camps. Des artistes et des intellectuels, des enfants et des gens ordinaires, écrivent et dessinent afin de témoigner de la peur et du chaos qui règnent au sein de la société juive. Ces activités ne permettent pas seulement à de nombreux Juifs de s'élever au-dessus des humiliations et des mauvais traitements dont ils sont victimes, elles servent aussi à alerter le monde libre quant à leurs conditions de vie. On trouve ainsi jusque dans les camps les traces d'une activité grâce à laquelle les prisonniers peuvent, ne serait-ce que dans leur imagination, transcender les barrières de leur statut et de leur environnement de détenus. Ceux qui prennent part à ces activités ne représentent qu'une minorité. Leur importance pourtant ne tient pas à leur nombre, mais à la force d'esprit nécessaire à leur réalisation au cœur d'une réalité faite de persécutions et d'humiliations.

Bien que les Juifs d'Europe soient pourchassés, ils sont nombreux à se mobiliser pour aider les plus faibles parmi eux, en mettant sur pied des organisations d’entraide et de protection. Dans les camps, la question de l'aide apportée aux autres est souvent une question de vie ou de mort et s'accompagne de dilemmes moraux épineux. En se portant au secours d'autrui – que ce soit en lui procurant de la nourriture, des vêtements ou du travail – l'individu met potentiellement en péril sa propre capacité de survie. Ils seront pourtant nombreux à s'exposer à de graves dangers pour sauver des vies.