Informations générales
Horaires :

Du dimanche au mercredi : 9h-17h
Jeudi : 9h-20h*
Vendredi et veille de fête : 9h-14h

Yad Vashem est fermé le samedi et les jours fériés.

*Le musée d'histoire de la Shoah, le musée d'art de la Shoah, le pavillon des expositions et la synagogue sont ouverts jusqu'à 20h. Tous les autres sites ferment à 17h.

Se rendre à Yad Vashem :
Pour plus d'informations, cliquez ici...

Yad Vashem préoccupé par le manque de sensibilisation à la Shoah et l'antisémitisme en Europe, suite à un sondage de CNN

27 November 2018

Yad Vashem, l'Institut international pour la mémoire de la Shoah, se déclare particulièrement soucieux au vu des premières conclusions du sondage réalisé par la chaîne d'information américaine CNN. Selon l'enquête d'opinion, un tiers des Européens affirment ne rien savoir ou presque sur la Shoah. En outre, l'étude met en lumière le fait troublant que de nombreux tropes antisémites profondément enracinés, persistent encore au cœur de la civilisation européenne, soixante-quinze ans après la fin de la Shoah. Bien que l'antisémitisme ne conduise pas nécessairement à un génocide, il était au centre de l'idéologie des nazis et la base de leur "solution finale" pour éliminer tous les Juifs et leur culture de la surface de la terre.

Les résultats de cette enquête sont la preuve qu'il est nécessaire d'intensifier les efforts à grande échelle, en matière d'éducation et de sensibilisation à la Shoah, ce qui est essentiel pour lutter contre l'antisémitisme. Yad Vashem reste déterminé à promouvoir les connaissances requises et à mettre à disposition les moyens d'enseigner la Shoah.

"Nous avons créé de nombreux outils pour poursuivre nos efforts en matière d'éducation, afin d'assurer une meilleure compréhension de la Shoah et de l'antisémitisme", a ainsi fait savoir le président de Yad Vashem, Avner Shalev. "Récemment, Yad Vashem a mis en ligne une formation intitulée L'antisémitisme - De ses origines à nos jours, lancée il y a moins d'un an sur la plateforme de formation en ligne britannique FutureLearn." Plus de 10 000 participants du monde entier se sont d'ores et déjà inscrits à ce cours instructif et percutant.

L'enseignement de la Shoah joue un rôle indispensable dans la lutte contre l’antisémitisme, mais il doit également être renforcé par une législation gouvernementale et une application efficace de la loi. Yad Vashem pense qu'en sensibilisant le public à la Shoah - qui doit être présentée non pas comme un chapitre clos de l'histoire de l'humanité, mais comme un sujet d'actualité - les nations d'Europe et d'ailleurs seraient davantage équipées et motivées à lutter contre le racisme et l'antisémitisme.