Informations générales
Horaires :

Du dimanche au jeudi : 9h-17h
Vendredi et veille de fête : 9h-14h

Yad Vashem est fermé le samedi et les jours fériés.

Se rendre à Yad Vashem :
Pour plus d'informations, cliquez ici...

Yad Vashem déplore le décès de Lily Safra

11/07/2022

Yad Vashem déplore le décès de sa bienfaitrice de longue date, Lily Safra, 87 ans, qui résidait à Genève. Lily Safra (née Watkins) a vu le jour en 1934 à Porto Alegre, au Brésil. Avec son défunt mari, Edmond J. Safra, z”l, décédé en 1999, ils ont créé la Fondation philanthropique Safra pour soutenir les organisations d’entraide et les personnes dans le besoin. Au fil des ans, leur Fondation s’est installée dans plus de cinquante pays, s’investissant dans quatre principaux domaines d'intérêt : éducation, science et médecine, religion, aide humanitaire/culture/bien-être. Lily et Edmond Safra, qui se sont toujours engagés au service des moins fortunés, ont tous deux été nommés Commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres et Chevalier de la Légion d'Honneur, par le gouvernement français. Ils ont également reçu le titre de docteur honoris causa de l'Université hébraïque de Jérusalem.

Yad Vashem a le privilège d'avoir bénéficié de la générosité de Lily et Edmond Safra, à de nombreuses reprises. Leur Fondation a été le premier grand partenaire dans la construction d'une nouvelle aile, inaugurée en 2012, de l'Ecole internationale d’enseignement de la Shoah de Yad Vashem, qui a permis à l’institution d'étendre considérablement son travail et sa portée, comprenant : une salle de conférence nommée à la mémoire d'Edmond Safra, qui peut accueillir 330 personnes et a depuis ouvert ses portes à de nombreux forums internationaux et conférences de haut niveau.

En 2009, Lily Safra avait parrainé un concert de l'Orchestre philharmonique d'Israël à Yad Vashem, qui avait joué "Kaddish - Symphonie n° 3", une musique de Leonard Bernstein sur un livret écrit et interprété par Samuel Pisar, rescapé de la Shoah et bienfaiteur de Yad Vashem, intitulé "Un dialogue avec Dieu". Un événement qui s’était déroulé en présence du président d'Israël de l’époque, Shimon Peres, et de Bernadette Chirac.

En 2013, la Fondation Safra avait également permis de créer la chaire Lily Safra d’enseignement de la Shoah à l'École internationale de Yad Vashem, grâce à laquelle Yad Vashem a pu poursuivre des initiatives jusque-là laissées de côté et soutenir des projets éducatifs uniques à destination des différents publics du monde entier. La générosité de Lily Safra continue de vivre à travers des programmes de formations à des fins éducatives et de sensibilisation à la Shoah, par le biais de séminaires pédagogiques à destination des enseignants internationaux.

A ce titre, Lily Safra avait alors déclaré :

"Yad Vashem constitue un mémorial éternel pour ceux qui ont péri, mais grâce à son École internationale d’enseignement pour la Shoah, il incarne aussi une lueur d'espoir. Ce n'est que par l'éducation que nous pouvons espérer empêcher les générations futures de reproduire les tragédies du passé. J'ai le privilège de soutenir cet important travail."

Yad Vashem regrette profondément la disparition de Lily Safra et salue avec émotion son engagement en faveur de l'enseignement et de la commémoration de la Shoah, en particulier à Yad Vashem. L’institution adresse ses sincères condoléances à ses enfants, Eduardo, Adriana et Carlos, et à leurs familles, ainsi qu’à l’ensemble du personnel de la Fondation Safra.

Que la mémoire de Lily Safra z”l soit source de bénédiction.