Friends  |  Press Room  |  Contact Us

Les Amis de Yad Vashem à travers le Monde

Evénements Récents

Message d'Elie Wiesel à l'occasion de l'inauguration de l'exposition
« Shoah » au Pavillon juif (bloc 27) du Musée d'Etat Auschwitz-Birkenau

Ouvrez vos yeux, visiteurs de ces lieux, et rassemblez toute vos forces interieures.

Ce que vous verrez ici peut mettre en péril votre santé mentale et votre conception de la morale.

Vous verrez ici tout ce qui ne se voit nulle part ailleurs : la puissance infinie des bourreaux et l'interminable agonie de leurs victimes.

Comment des êtres humains ont pu, tout d'abord, concevoir, puis planifier, et enfin mettre en œuvre, des actes tellement inhumains, à l'encontre d'autres êtres humains ? Est-ce qu'en ces lieux c'était humain d'être inhumain ?

Dans ces lieux de malédiction absolue, la condition humaine est entrée dans sa métamorphose ultime, l'ennemi inventant des méthodes nouvelles et sans précédent dans l'Histoire, pour tourmenter, torturer et assassiner.

Plus d'un million et demi d'enfants juifs ont été assassinés pendant la Shoah avec leurs grands-parents, et certains d'entre eux ont été jetés dans les flammes et brûlés vivant.

La sélections, la faim, l'humiliation, les fours crématoires : dans ces lieux, le mal a atteint une dimension surnaturelle. Les agents du mal étaient des personnes éduqués dans de bonnes familles et instruits dans des institutions prestigieuses. Quant à leurs victimes, c'étaient des fils et des filles d'un peuple très ancien ; le seul peuple de l'Antiquité ayant perduré à ce jour.

Dans ce lieu, les victimes n'étaient pas toutes juives, mais tous les juifs, ici, étaient victimes.

Parmi la foule des déportés venant de toute l'Europe occupée, ceux qui ne furent pas anéantis dès leur arrivée, se sont retrouvés plongés dans un univers parallèle au monde dans lequelle nous vivons aujourd'hui. Des scientifiques et des ouvriers, des croyants et des non-croyants, des théoriciens et des artistes, des poètes et des commerçants, des riches et des pauvres, des ignorants et des savants, parlant toutes les langues et pratiquant tous les métiers, ont été rassemblés dans dans ce lieu : étrange « rassemblement des exilés » où la mort dans les chambres à gaz a remplacé la Rédemption.

Ouvrez votre cœur, visiteurs de ces lieux. et votre esprit, et votre âme. En parcourant l'exposition «Shoah», vous serez submergés par les images et les sons du passé. Ecoutez les voix des victimes, regardez les dessins des enfants, touchez les noms des personnes assassinées. Soyez les messagers de ces lieux. Prenez avec vous le message que seule la mort peut encore donner à la vie : « il faut se souvenir ».

Elie Wiesel

Librairie en ligne
Online Store
Le Lien Francophone
Yad Vashem Magazine