Friends  |  Press Room  |  Contact Us

Les Amis de Yad Vashem à travers le Monde

Découvrir Yad Vashem

Entrée du Nouveau Musée d’histoire de la Shoah de Yad Vashem Entrée du Nouveau Musée d’histoire de la Shoah de Yad Vashem

Ce n'est pas la première fois que je visite le musée de Yad Vashem et ce ne sera pas la dernière fois. Ce n'est pas qu'il faille cultiver la morbidité et la tristesse, mais il ne faut surtout jamais oublier la force et l'intensité de la nuit noire qui paralyse les consciences et finit par enterrer les cœurs libres.

C'est un labyrinthe qui s'ouvre sur la nuit. La pyramide semblait pourtant être suspendue sur les montagnes de Jérusalem et les journées, ici, sont le plus souvent bien ensoleillées.   Mais l'obscurité est là, à chaque pas que foule le visiteur, pris au piège de ses propres défaillances, de ces oublis, de son désir de vivre loin de toutes ces malédictions qui frappent ces pauvres êtres sans une seule sépulture.

(…) Le musée de Yad Vashem est comme une pyramide dont les couloirs s'enfoncent et se rétrécissent et génèrent ainsi un sentiment d'étouffement ; ce n'est que vers la fin de la visite que l'horizon s'élargit peu à peu et s'ouvre sur une vue splendide des montagnes de Jérusalem comme si le visiteur était lui -même entre le ciel de Jérusalem, lieu de tous les espoirs et la terre des  hommes, lieu de tant de désenchantements.

Le premier mur animé qui s'offre au regard est un mur triangulaire d'une vidéo des juifs dans l'Europe d'avant la mort programmée de plus de six millions d'entre eux. La camera erre de village en village et nous voyons les porteurs d'eau, les étudiants de yeshiva, les professeurs de musique et tout ce monde vivant qui ne sait pas encore la tourmente qui d'ici peu, va les emporter. Ces femmes et ces hommes, ces enfants et ces vieillards apparaissent puis disparaissent pour réapparaître sur le mur, comme des fantômes vivants qui refusent de mourir devant nous.

L'un des moments forts de cette vidéo est celui d'une chorale de jeunes enfants juifs qui chantent la Tikva, « l'espoir », qui deviendra quelques années plus tard, l'hymne choisi par Israël. Cette Tikva est d'ailleurs chantée à nouveau à la fin de la visite comme pour nous signifier que plus fort que la mort, c'est bien l'espoir qui est la force maitresse dans l'échiquier des relations humaines.

Visiter Yad Vashem: une expérience unique!

Vue aérienne de Yad Vashem Vue aérienne de Yad Vashem

Avec un million de visiteurs chaque année, Yad Vashem, situé sur le Mont du Souvenir à Jérusalem, reste le site le plus visité en Israël après le Mur des Lamentations (le Kotel). Les Chefs d’Etats et les personnalités étrangères viennent se recueillir dans la Crypte du Souvenir, dans la lumière bleuté du Mémorial où brûle la flamme éternelle et reposent les cendres des victimes de la Shoah. Les élèves israéliens et les jeunes recrues de l’Armée de Défense d’Israël (Tsahal) suivent des stages de formation qui les confrontent aux dilemmes de cette époque extrême et rencontrent les derniers survivants de cette période. Les touristes, juifs et non-juifs, découvrent sur les dix-huit hectares du site, l’expérience unique d’une mémoire de la Shoah qui sait allier la connaissance, l’émotion et la réflexion.  

Un lieu de recherche

Institué par une loi de 1953 du parlement israélien (la Knesset) et ouvert au public à partir des années soixante, l’Institut Yad Vashem s’est développé au fil des ans et propose aujourd’hui une variété de musées, mémoriaux et centres de recherche pour tous les publics. Outre le Centre International de Recherche sur la Shoah et l’Ecole Internationale pour l’Etude de la Shoah réservés aux professionnels, tout visiteur peut approfondir sa connaissance de l’histoire et mener des recherches personnelles à son propre rythme grâce à la Bibliothèque et Centre d’Archives comportant la plus importante collection de livres, revues, films et documents sur le sujet dans le monde. On pourra également visualiser de nombreux documentaires ou films de fictions au Centre Visuel et poser toutes les grandes questions qui nous interpellent au Centre d’Etude et de Réflexion sur la Shoah où des vidéos des plus grands spécialistes - historiens, philosophes, rabbins, psychologue et témoins – répondent à nos questions. 

Pour les visiteurs qui ne peuvent consacrer que quelques heures (environ trois heures pour une visite du site) à la découverte de Yad Vashem, un ensemble de musées et de mémoriaux est à leur disposition dans un environnement de jardins et sentiers couvrant l’ensemble de la Colline du Souvenir.

Un lieu de visite

Le Complexe Muséologique qui a remplacé l’ancien musée a été entièrement conçu et bâti depuis moins de dix ans et achevé en 2005. Il comprend : le Nouveau Musée d’histoire de la Shoah, un corridor de plus de trois mille mètres carrés qui s’enfonce dans la roche de Jérusalem et retrace toute l’histoire de la Shoah, depuis les fondements de l’antisémitisme nazi jusqu’à la libération des camps et la création de l’Etat d’Israël. Il débouche sur la Salle des Noms, un cône imposant où sont suspendues des centaines de photos de victimes de la Shoah, entourées de millions de dossiers reconstituant la vie des victimes. Le Musée d’Art de la Shoah et le Pavillon des Expositions temporaires présentent des œuvres d’artistes contemporains de la Shoah témoignant à travers l’Art de leur expérience ainsi que des monographies à thèmes de jeunes artistes israéliens ou étrangers. Enfin, la Synagogue, alliant modernité et tradition, sert d’écrin à des objets de culte retrouvés après la guerre dans les communautés détruites par les nazis.

Des Mémoriaux et Monuments consacrés à la mémoire des victimes, des familles et des communautés parsèment le site de Yad Vashem. On peut visiter, entre autre,  la Crypte du Souvenir, lieu de recueillement et d’hommage où reposent des cendres  représentant les six millions de victimes juives du nazisme et où brûle la flamme éternelle, le Mémorial des enfants, en souvenir du million et demi d’enfants assassinés dans les camps et les ghettos, dont les noms sont égrenés en permanence à la lumière de milliers de bougies rappelant la pérennité de leurs âmes,  le Mémorial de la Déportation, wagon des chemins de fer allemands qui servit à la déportation des Juifs et qui semble poursuivre son chemin vers "nulle part" - le lieu innommable de l’indicible - en restant suspendu dans le vide au-dessus de la forêt de Jérusalem, le Jardin des Justes où sont inscrits, pays par pays, les noms de plus de 24 300 Justes parmi les Nations, des non-Juifs qui ont sauvé des Juifs au péril de leur vie et la   Vallée des Communautés creusée dans le flanc de la montagne, immense canyon où sont gravés les noms des milliers de communautés juives touchés par la Shoah. De nombreux autres mémoriaux et monuments se rencontrent au fil de la promenade sur le site, au détour des sentiers, des jardins et des points de vue surplombant Jérusalem et propices au recueillement. Parmi eux : le Point de vue des Partisans,  la Place de l’Espoir, l’Amphithéâtre des Combattants Juifs, la Colline des Enfants, la Place Janusz Korczak, etc.

Conditions de la visite

L’Institut vit grâce au soutien de tous les Amis de Yad Vashem à travers le monde qui, par leur générosité et leurs dons permettent la gratuité de toutes les expositions et activités de Yad Vashem et soutiennent tous les nouveaux projets notamment en direction de la jeune génération.

L’ensemble du site de Yad Vashem - centres d’étude, musées, mémoriaux, monuments et jardins - est entièrement gratuit pour tous les visiteurs. Il existe une possibilité de louer des fauteuils roulants et des sièges-portables pour les personnes ayant des difficultés à marcher. Plusieurs cafétérias permettent de se restaurer au cours de la visite et une librairie propose un vaste choix de livres, documents et objets de souvenir. Pour les visites-guidées individuelles, des audio-guides en français et dans d’autres langues sont disponibles au Centre d’Accueil des Visiteurs, sans réservation préalable. Pour les visites-guidées de groupe en langue française et dans de nombreuses autres langues, il est nécessaire de réserver à l’avance au Département des Visites de Yad Vashem ; le prix de la visite dépend du programme, du nombre de participants et du nombre de guides nécessaires.

Heures d’ouverture

Le site de Yad Vashem est ouvert du Dimanche au Mercredi, de 9 heurs à 17 heures, le Jeudi de 9 heures à 20 heures, et le Vendredi de 9 heures à 14 heures. Yad Vashem est fermé le Samedi et les jours et veilles de fêtes juives. Les portes du Musée d’histoire de la Shoah sont fermées une heure avant la fermeture du site.

L'entrée au Musée d'Histoire de la Shoah n'est autorisée qu'aux enfants de plus de 10 ans

Renseignements

Pour tout renseignement et réservation, contactez le Département des Visites de Yad Vashem : +972-644-3802 ou consulter le site www.yadvashem.org. Pour des visites sur mesure avec rencontre de témoins, contactez le +972-644-3769 ou écrivez au guiding@yadvashem.org.il

Librairie en ligne
Online Store
Le Lien Francophone
Yad Vashem Magazine
L’Ecole Internationale pour l’enseignement de la Shoah
L’Ecole Internationale pour l’enseignement de la Shoah