Friends  |  Press Room  |  Contact Us

Les Amis de Yad Vashem à travers le Monde

Evénements Récents 2012

La médaille des Justes parmi les Nations au musée de la Légion d’honneur

De gauche à droite: Miry Gross, Yossi Gal, Avner Shalev, le General GeorgelinDe gauche à droite: Miry Gross, Yossi Gal, Avner Shalev, le General Georgelin
(Photo: Erez Lichtfeld)

Le 10 juillet 2012, cinq ans après l’inauguration au Panthéon de la plaque à la mémoire des Justes de France, la médaille des Justes parmi les Nations fait son entrée officielle au musée de la Légion d’honneur, à Paris. C’est dans la salle consacrée à la seconde Guerre Mondiale que cette médaille, créée il y a cinquante ans par l’Etat d’Israël pour remercier ceux qui,  pendant l’occupation nazie, ont contribué, au péril de leur propre vie, à sauver des juifs de la déportation et d’une extermination monstrueusement programmée, est désormais exposée.

Le musée de la Légion d’honneur, l’un des rares établissements culturels spécialisés dans le domaine des décorations civiles et militaires du monde entier, a  choisi de présenter cette distinction étrangère dont fut jadis honoré le Cardinal Saliège, à côté de la croix de la Libération de cette figure exemplaire de la Résistance. Rappelons en effet que l’éminent prélat, alors Evêque de Toulouse, s’était élevé publiquement contre l’antisémitisme hitlérien avant de prendre courageusement ses distances avec le gouvernement de  Vichy. Il s’était particulièrement illustré en publiant le 23 août 1942, la célèbre lettre pastorale dont il ordonna la lecture publique dans son diocèse : « Les juifs sont des hommes, les juives sont des femmes. Tout n’est pas permis contre eux (…) Ils font partie du genre humain. Ils sont nos frères comme tant d’autres. Un chrétien ne peut l’oublier ».

Profondément sensible à ce que la médaille des Justes parmi les Nations, attribuée à ce jour par Yad Vashem à 3.513 Français et plus de 24.000 personnes de 47 pays différents, rejoigne les collections permanentes du musée de la Légion d’honneur, une importante délégation de hautes personnalités israéliennes et françaises s’est réunie dans la même reconnaissance et la même fierté, afin de souligner, au-delà des clivages politiques et religieux,  l’universalité des valeurs de courage et d’humanité qui inspirèrent hier les Justes parmi les Nations.

Parmi les personnalités présentes lors de cette cérémonie autour du Grand Chancelier de la Légion d’Honneur Jean-Louis Georgelin et du président de Yad Vashem Avner Shalev, on pouvait noter la présence de l’Ambassadeur d’Israël en France, son Excellence Yossi Gal, Simone Veil, ministre d’Etat et présidente d’honneur de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah et du Comité français pour Yad Vashem, Nicole Gedj, ancien ministre et présidente de la Fondation France-Israël, Beate Klarsfeld, présidente de la Fondation Beate Klarsfeld, Miry Gross, directrice des Relations avec les pays francophones pour Yad Vashem, Samuel Pisar, ambassadeur de l’UNESCO pour l’enseignement de la Shoah, Gilles Bernheim, Grand-Rabbin de France, le Grand Rabbin Alain Goldman, Richard Prasquier, président du CRIF, David de Rothschild et Philippe Allouche, respectivement président et directeur général de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, Maxi et Thierry Librati, Paul Schaffer, président d’honneur du Comité français pour Yad Vashem, Jean Raphael Hirsch, président, Jean Pierre Gauzi, secrétaire général, David Adam, directeur, Louis Grobart, responsable des dossiers de Justes au Comité français et Jean-Pierre Levy, responsable des manifestations.

Le châtaignier d’Anne Frank refleurit à Yad Vashem

 A gauche: Hanna Pieck, rescapיe de la Shoah, amie d’Anne Frank A gauche: Hanna Pieck, rescapיe de la Shoah, amie d’Anne Frank

Un plant du châtaignier qui se dressait en face de la cachette de la famille Frank et qu’Anne aimait regarder, a été planté à Yad Vashem le 26 Mars 2012. Anne a évoqué trois fois cet arbre dans son journal. La dernière fois, le 13 mai 1944, elle écrivait : "Notre châtaignier est en plein floraison. Il est couvert de feuilles et est même plus beau que l'année dernière."

En l’an 2000, l'arbre est tombé malade. Le musée de la Maison d'Anne Frank à Amsterdam a alors décidé de faire germer des plants du châtaignier afin d'en faire des donations aux institutions qui commémorent  la Shoah. Un plant a été offert à Yad Vashem et a été planté entre le Mémorial des enfants et l'Ecole internationale pour l’enseignement de la Shoah, en présence de Hanna Pieck, survivante de la Shoah et amie  d'Anne Frank, du président de Yad Vashem Avner Shalev,  de l'ambassadeur de Hollande en Israël, son Excellence Caspar Veldkamp et de la directrice du département des musées de Yad Vashem, Yehudit Inbar.

Librairie en ligne
Online Store
Le Lien Francophone
Yad Vashem Magazine