Friends  |  Press Room  |  Contact Us

Les Amis de Yad Vashem à travers le Monde

Evénements Récents

Les Pages de témoignage de Yad Vashem inscrites au registre Mémoire du monde de l’UNESCO

La Salle Des Noms, Muse d'Histoire de la Shoah , Yad Vashem La Salle Des Noms, Muse d'Histoire de la Shoah , Yad Vashem

Depuis le 19 juin 2013, les Pages de témoignage de Yad Vashem font désormais partie du Registre Mémoire du monde de l'UNESCO. Créé en 1995, le Registre Mémoire du Monde comprend aujourd'hui 299 documents et collections documentaires en provenance des cinq continents. Les Pages de témoignages ont été spécialement conçus par Yad Vashem il y a soixante ans, afin de recueillir auprès des rescapés de la Shoah et de leurs proches, des informations sur les victimes. Six millions de Juifs ont été tués pendant la Shoah. La plupart n'ont ni cimetière, ni tombe gravée. Les Pages de témoignages que Yad Vashem a recueillies au fil des ans représentent un mémorial collectif de grande échelle pour les victimes de la Shoah, s'efforçant ainsi de leur rendre leurs noms et leurs visages. Ceci n'a pas de précédent dans l'histoire de l'humanité tant par ses dimensions que par sa volonté de sauver de l'oubli les noms et les identités des victimes. Constituées de précieux témoignages personnels signés par les proches des victimes, ces pages de témoignages sont parfois accompagnés de photos ou de documents d'époque. Elles sont déposées à Jérusalem, dans la Salle des Noms qui clôture le Musée d'Histoire de la Shoah de Yad Vashem, et sont numérisées afin d'être accessibles au publique sur la Base globale des données sur les Noms des victimes de la Shoah consultable sur le site Internet de Yad Vashem. A ce jour, la base de données comprend 4.200.000 noms de victimes, dont plus de deux millions et demi proviennent des Pages de témoignages. Depuis plusieurs années, Yad Vashem intensifie son travail afin de retrouver les noms des victimes manquants, en explorant les archives des anciens pays de l'Est et en lançant de nouvelles campagnes de collecte de Pages de témoignage, dans de nombreux pays du monde, en quinze langues différentes.

SHOAH - Nouvelle exposition au pavillon Juif d'Auschwitz-Birkenau

 Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou devant le Livre des Noms, lors de l'inauguration de l'exposition permanente de Yad Vashem au Pavillon juif d'Auschwitz-Birkenau Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou devant le Livre des Noms, lors de l'inauguration de l'exposition permanente de Yad Vashem au Pavillon juif d'Auschwitz-Birkenau
 La salle sur l'extermination des Juifs pendant la Shoah dans la nouvelle exposition de Yad Vashem à AuschwitzLa salle sur l'extermination des Juifs pendant la Shoah dans la nouvelle exposition de Yad Vashem à Auschwitz

Le 13 Juin 2013, la nouvelle exposition permanente du Musée d'Auschwitz-Birkenau, au bloc 27, a été inaugurée en présence du Premier ministre Benjamin Netanyahu, d'autres ministres du gouvernement israélien, du ministre polonais de la Culture et du Patrimoine national, Bogdan Zdrojewski, du directeur du Musée d'Etat d'Auschwitz-Birkenau, Piotr Cywinski, du président de Yad Vashem et commissaire de l'exposition, Avner Shalev, et du Président du Conseil de Yad Vashem, le rabbin Israël Meir Lau, rescapé de la Shoah.

Avner Shalev a déclaré: « La nouvelle exposition, SHOAH, présente les principaux éléments de la Shoah, replaçant l'assassinat de masse au camp d'Auschwitz-Birkenau dans le contexte plus large d'une tentative systématique des nazis d'exterminer le peuple juif. Le Musée d'Etat polonais et ses guides estiment que ce concept unique permettra de compléter les autres expositions du lieu, en offrant une dimension supplémentaire qui était auparavant absente. En plaçant l'individu au centre, et en présentant l'histoire par thèmes, et pas nécessairement de façon chronologique, l'exposition adopte une perspective éthico-culturel du souvenir de la Shoah ».

L'exposition, SHOAH, a été conçue et construite par Yad Vashem, en coordination avec le Musée d'Etat d'Auschwitz-Birkenau. L'exposition précédente datant de la période communiste, était devenue obsolète, tant en terme de contenu, que de muséographie, et la plupart des visiteurs du camp choisissaient de ne pas visiter le bloc 27. En 2005, à la suite d'une visite du Premier ministre Ariel Sharon, Yad Vashem a été mandatée par l'Etat d'Israël pour entreprendre le renouvellement de l'exposition. Une définition du terme Shoah est écrite sur le mur du hall d'entrée. En pénètrant dans le couloir, le visiteur s'imprégne des paroles des témoignages et des mélodies des prière qui résonnent : expression juive et universelle de l'esprit humain. En entrant dans l'espace attenant, les visiteurs sont imergés dans un montage cinématographique à 360 degrès, de films originaux sur la vie juive entre les deux guerres mondiales. Après ce vaste panorama, les visiteurs sont confrontés aux principes centraux de l'idéologie raciste des nazis dont la principale motivation était la volonté d'anéantir le peuple juif.

Un espace représentant l'assassinat du peuple juif contient une unique carte illustrant les vastes dimensions géographiques du génocide. L'espace suivant présente la lutte de l'homme pour conserver sa dignité personnelle et communautaire. Puis, l'évocation des 1,5 million d'enfants juifs assassinés pendant la Shoah – à travers des fragments de dessins authentiques esquissés par des enfants juifs pendant la Shoah. Un monumental "Livre des Noms "de 2 mètres de haut et 14 mètres de circonférence, contenant 4,2 millions de noms de victimes, recueillis au cours des 60 dernières années par Yad Vashem, se trouve au centre de l'exposition.

Enfin, 12 cadres accrochés sur le mur et qui font face au « Livre des Noms », comme dans une habitation normale tapissée de photos de famille, permettent, grâce à un écran rotatif, de visionner, 12 fois, 250 photographies de survivants de la Shoah, entourés de la nouvelle famille qu'ils ont reconstruite.

Message d'Elie Wiesel à l'occasion de l'inauguration de l'exposition « Shoah » au Pavillon juif (bloc 27) du Musée d'Etat Auschwitz-Birkenau

Evénements Récents 2012

Librairie en ligne
Online Store
Le Lien Francophone
Yad Vashem Magazine