Informations générales
Horaires :

Du dimanche au mercredi : 9h-17h
Jeudi : 9h-20h*
Vendredi et veille de fête : 9h-14h

Yad Vashem est fermé le samedi et les jours fériés.

*Le musée d'histoire de la Shoah, le musée d'art de la Shoah, le pavillon des expositions et la synagogue sont ouverts jusqu'à 20h. Tous les autres sites ferment à 17h.

Se rendre à Yad Vashem :
Pour plus d'informations, cliquez ici...

Je voulais voler comme un papillon – Livre du professeur

Cette unité éducative est destinée aux élèves de CE2-CM2
Durée : 4 leçons  de 45 minutes chacune

 

Introduction

Au cours des dernières années, des enseignants du monde entier se sont posé la question suivante: devons-nous enseigner la Shoah à l’école primaire ?
Présenter un sujet, tel que celui de la Shoah, à de jeunes élèves de l'école primaire n'est pas simple. 
Dans un monde médiatisé, les élèves sont submergés, de manière incontrôlée, d’informations qui, pour la plupart, ne sont pas adaptées à leur niveau émotionnel et cognitif.
À travers le livre : « Je voulais voler comme un papillon », Yad Vashem tente d'examiner avec les élèves, le thème de la Shoah de façon à pouvoir les familiariser avec les concepts de base relatifs à cet événement.
Ce livre présente aux lecteurs le récit de Hannah Gofrit. Naomi Morgenstern, l'auteure du livre, a légèrement modifié le témoignage de Hannah Gofrit afin de le rendre conforme à l’approche pédagogique préconisée par Yad Vashem, et afin d’adapter son histoire aux classes de l’enseignement primaire.

Ce livre du professeur propose à l’enseignant d’aborder « Je voulais voler comme un papillon » de 2 façons différentes :

  1. La réflexion éducative qui se trouve derrière le récit, ainsi que ses liens avec l’approche pédagogique de Yad Vashem que nous présentons ci-dessous.
  2. Un cadre pour le travail fait en classe avec le livre: trois unités de lecture guidée et une unité de synthèse permettant aux élèves d’effectuer un travail créatif après la lecture de l’ouvrage.

Chaque enseignant connaît ses propres élèves, leurs capacités émotionnelles et cognitives, leurs connaissances et leur niveau scolaire. Par conséquent, nous leur recommandons d’utiliser les outils que nous proposons et de les adapter selon le profil de leur classe.

 

L’approche pédagogique

Ce livre du professeur est adapté à l’approche pédagogique de Yad Vashem. Nous pensons qu’il est important d’enseigner la Shoah dès le plus jeune âge. Bien entendu, chaque âge a une capacité de comprendre et d’acquérir de nouvelles notions de façon différente.

Maternelle, CP- CE2

CE2- CM2

Classes de collège

Lycée

L’individu

La famille

La communauté

Les événements historiques

Au départ, nous parlons seulement d’une personne, plus tard nous élargissons le cercle vers la famille, ensuite  vers la communauté et enfin nous abordons le sujet à travers les événements historiques qui concernent la société dans son ensemble.

L’approche pédagogique de Yad Vashem place l’être humain, l’individu,  au centre de l’enseignement. L’histoire de la Shoah est avant tout une histoire humaine.

Ce programme éducatif est basé sur un ouvrage adapté aux élèves du primaire.

  1. Le livre raconte l’histoire personnelle de Hannah Gofrit. À travers Hannah, l’élève peut élargir ses connaissances sur la Shoah.
  2. Au cours de la lecture, l’élève est initié à  de nouvelles notions telles que l’étoile jaune, le ghetto, les Justes parmi les Nations, la déportation, la révolte…Ces notions seront expliquées plus en profondeur, lorsqu’elles seront enseignées dans les cours d'histoire dans les classes du secondaire. À ce stade, notre but n'est pas d'enseigner l'histoire de la Shoah, mais de familiariser les élèves avec les concepts de base qui se dégagent du récit.
  3. Le livre se présente sous la forme de chapitres qui dépeignent le quotidien de Hannah, chaque chapitre est porteur d’un thème. Il n’est pas nécessaire d’enseigner l’ensemble du livre, il y a des chapitres qui peuvent être retirés sans avoir d’impact sur le récit. Nous suggérons que les enseignants choisissent soigneusement les chapitres qu’ils souhaitent aborder, en fonction du niveau et du profil de la classe et du temps dont ils disposent.
  4. Dès le début du livre, nous connaissons la fin de l’histoire! Le premier chapitre s’ouvre avec la photo de Hannah adulte. À mesure que l'élève avance dans la lecture du récit, même à des passages difficiles, il se rappelle que Hannah a survécu.
  5. Le livre raconte l’histoire de Hannah avant, pendant et après la Shoah. Pour pouvoir saisir l’ampleur de la Shoah, il faut se représenter le monde juif avant cette période, par conséquent, l’histoire de Hannah débute en 1935.  

Sommaire :